Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Buffy the Vampire Slayer - Season 7

12 Avril 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Séries et autres trucs à l'écran...

Buffy-7.jpg

 

Voilà, c'est la fin de mon Buffy-marathon.  Il était temps hein... parce qu'après 2 semaines dans un univers parallèle, il fallait bien que je revienne un peu sur terre.  Genre la vraie vie.  Avec le vrai ménage.  Le vrai lavage.  Et la vraie épicerie.  Bref, toute ces choses secondaires, très secondaires, quand on est plongé dans émotion forte par dessus émotion forte... à cause d'une série télé.  Et une excellente série télé, en plus.  Mais bon, j'avoue que de passer de Sunnydale à une bordée de neige (j'écris ce billet le 27 mars), ça fesse un peu.

 

SPOILERS.  J'AURAI ÉTÉ CONSTANTE DE CE CÔTÉ.

 

Elle est particulière, cette saison 7.  Saison de véritable passage à l'âge adulte pour les personnages mais aussi de retour aux sources, surtout en début de saison.  Sunnydale High est reconstruite, toujours sur la Hellmouth.  C'est Dawn qui la fréquente maintenant et Buffy est passée du côté des adultes.  Du moins, elle essaie.  Beaucoup d'interrogations aussi sur le pouvoir, sur la solitude, sur les combats et le leadership.  Et si ça peut sembler parfois décousu, nous comprenons à la fin l'unité et la raison d'être de tout cela. 

 

Buffy-7f.jpg

Retour à Sunnydale High donc.  Avec un nouveau directeur, Robin Wood, qui a des raisons bien particulières d'être là.  Si les premiers épisodes ressemblent un peu à ceux de la première saison côté vilains, avec des vestes qui ressemblent à des filtres d'amour et qui rendent tout le monde amoureux, des prédictions qui se révèlent vraies et des bestioles qui mangent la peau des gens.  Alors oui, il y a multiples références aux premiers épisodes de la série, plus légers, et c'est nécessaire car on sent que la suite se dirige vers tout à fait autre chose.  Et même au début de la série, des indices sont lancés pour plus tard.  Les intrigues nous servent aussi à explorer ce que les personnages ont à vivre pendant ce début de série.  Buffy a accepté sa résurrection et doit composer avec son statut d'adulte.  Spike est de retour, avec son âme, ce qui n'est pas une partie de plaisir au départ.  Ok, entendons-nous, dans les premiers épisodes, il est complètement parti, avec malgré tout l'extrême perspicacité qui le caractérise.  S'il reste toujours un peu ironique, il n'est plus le funny Spike du début.  L'évolution et le destin de ce personnage me fascine, en fait... mais j'en reparlerai.   Willow est quant à elle revenue d'avance d'Angleterre, où elle a passé l'été à tenter de contrôler ses pouvoirs et à faire son deuil de Tara.   Sa magie lui fait peur et elle doit également se redéfinir sans celle-ci, ce qui n'est pas une tâche facile pour elle.  Quant à Xander, toujours au coeur du petit groupe, il aime toujours Anya mais leur relation est disons... compliquée.  Dawn veut toujours faire sa place, Giles est présent mais plus effacé.  Nous voyons même le retour de Faith, qui m'avait beaucoup, beaucoup inquiété à l'époque.

 

buffy 7a

C'est lors des apparitions du First Evil, qui prend la forme de personnes mortes et qui s'adresse aux gens pour en exploiter les faiblesses, que nous réalisons vers quoi la saison se dirige.  Et quand arrivent les premiers Potentials, ces filles qui seront potentiellement des Slayers, c'est beaucoup plus clair.  C'est la guerre.  Une guerre bien inégale d'ailleurs.  Buffy devra passer du statut de Slayer solitaire à général d'armée, ce qui n'est pas du tout facile.  Je dirais même que j'avais oublié à quel point les Potentials pouvaient être agaçantes parfois.  Bon, on les comprend hein... mais arghhhh!  Et cette partie se termine de façon pour moi magistrale dans les trois derniers épisodes où oui, il y a des batailles, mais il y a aussi ce calme avant la tempête finale, cette résilience qui s'installe graduellement.   Et la fin dehors, au soleil, oui devant un cratère, mais définitivement tournée vers l'avenir, malgré les pertes, malgré les souffrances, malgré les deuils.  Buffy est désormais une femme pour ses actions et pour ses décisions.  Pour ce qu'elle a choisi de garder et ce qu'elle n'a pas eu le choix de laisser partir.  Elle est en paix avec elle-même et maintenant, elle est libérée d'une partie de ce fardeau qu'elle portait seule depuis si longtemps. 

   Buffy-7g.jpg

 

J'ai terminé la saison tout à l'heure en larmes (mais alors là, VRAIMENT en larmes, parce que le sacrifice de Spike est l'une des choses que je trouve les plus tristes dans la série.  Parce que bon, les amours d'adultes ne sont pas toujours comme le premier amour hein.  Autre temps, plus de temps...qui sait (je sais, je suis une éternelle romantique... Irrécupérable, mais bon)?  Au cours de cette saison, nous le verrons encore évoluer, toujours en toute connaissance de cause et malgré ça.  Même s'il garde un côté "bad boy", il parvient à une certaine sérénité.  Mais pauvre vampire, quand même.  Il aime Buffy mais il l'aimait très mal.  Torturé dans la saison 6 car il s'estime indigne d'elle, il va chercher son âme, il décide de le faire, il y perd presque la raison.  On en apprendra aussi sur son passé.  Petit à petit, il réussit à gagner la confiance de Buffy, son respect même.   C'est lui qui réussira à lui redonner confiance et courage et on les sent d'égal à égal à la fin de la saison. Il est le seul qui ne l'abandonnera jamais, et à partir d'un certain moment, elle non plus.  Par contre, si il est "dans son coeur", comme elle le mentionne et le prouve à plusieurs reprises, elle ne l'aime pas d'amour.   Jamais comme ça, jamais comme il l'aime, lui.  Et il le sait.  Jusqu'à la fin, il en est conscient et il le sait.  Mais il s'en contente.  Les derniers moments qu'ils passent ensemble, dans les trois derniers épisodes, me brisent le coeur à chaque fois.  Mais j'ai aimé l'instant où ils décident d'abandonner les faux semblants et les mécanismes de protection.  Quant ils deviennent vrais l'un envers l'autre.  Quand c'est la dernière nuit et qu'ils le savent tous les deux.  Et j'ai aimé ne pas tout voir.  Quant à la finale, avec l'amulette, dans la caverne, c'est pour moi l'un des moments les plus

tristes de la série et le sacrifice de Spike me met dans tous mes états.   

buffy-7h.jpg


Bon, j'arrête sinon je me remets à pleurer hein... et je pense que ça suffit pour aujourd'hui!

 

Une série coup de coeur.  Mais je le savais déjà.  Par contre, je confirme par cette écoute complète qu'elle mérite d'être vue à plusieurs reprises, ne serait-ce que pour constater l'unité de la chose, la cohérence et l'évolution des personnages, réaliste, même si parfois, notre petit coeur aurait bien voulu autre chose.  Bref, un très agréable - et intense - voyage dans cet univers.

 

Saison 1

Saison 2

Saison 3

Saison 4

Saison 5

Saison 6 

Partager cet article