Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Buffy the Vampire Slayer - Season 6

8 Avril 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Séries et autres trucs à l'écran...

Buffy-6.jpg

 

Cette saison de Buffy est un peu spéciale.  Bon, rétrospectivement, tout ce dont je me rappelais clairement, c'étaient Buffy and Spike, le musical (because vu 20 fois) et Dark Willow.  Le reste était plutôt brumeux. C'est qu'elle est un peu particulière, cette saison.  Très sombre, très difficile pour tous nos personnages principaux.  Disons qu'ils en ont bien assez d'eux-mêmes à canaliser.

 

SPOILERS.  ENCORE ET TOUJOURS

 

La saison commence avec la Scoobie Gang qui tente de cacher au monde que Buffy s'est sacrifiée pour que Dawn vive à la fin de la saison 5.  Spike leur sert de force brute, Giles fait ce qu'il peut et... le Buffybot sauve la face.  Jusqu'à ce qu'un sortilège ramène Buffy à la vie.  C'est donc une Buffy complètement désorientée, très "off", que nous avons tout au cours de cette saison.  Elle était heureuse, en paix pour la première fois, là où elle était.  Et elle a l'impression d'être revenue en enfer.  Cette vie, en tant que chef de famille, que presque-adulte qui doit se conduire en adulte, lui pèse mais elle ne veut rien dire à ses amis pour les protéger.  Elle se tourne donc vers Spike, qui ne s'en plaint pas.  Du moins, pas au départ. 

 

buffy-6a.jpg

 

Ce sera donc pendant toute la saison 6 que nous verrons Buffy se battre pour ressentir à nouveau quelque chose, pour se sentir à nouveau à sa place dans ce monde duquel elle se sent extérieure.  Et Dawn, dans tout ça, se sent exclue, mise à part, complètement seule.  En fait, chacun est très centré sur lui-même dans cette saison.  Personne ne saisit vraiment à quel point les autres souffrent, les malentendus s'accumulent et rien ne va plus.  C'est d'ailleurs entre eux que se déroulera le combat final.   Les méchants sont plutôt heu... drôles, dans cette saison.  Trois geeks (mais alors là, vraiment.  Plus geeks que moi.  Même qu'ils nomment le Docteur - dont Spike se fout bien... shame on him.  J'étais presque émue) qui ont décidé d'être les arch-nemesis(es) de Buffy en se prenant pour des clones de Lex Luthor ou bien n'importe quel vilain de comics geeks.  J'avoue que leurs conversations (non mais qui est le meilleur James Bond, hein?  Qui?) m'ont parfois fait mourir de rire.  Trois nonos avec des idées de grandeur, qui réussissent parfois on ne sait trop comment, toujours en passant pour des cons.  Ou presque. 

 

buffy-6c.jpg

Il faut dire que la Scoobie Gang en a déjà plein les bras avec leurs petites personnes.  Giles décide de partir aifn de laisser à Buffy l'occasion de prendre ses responsabilités, celles-ci se déchargeant ma foi très facilement de son rôle d'adulte sur le pauvre Giles qui se retrouve pris entre l'arbre et l'écorce.  Willow devient accro à la magie noire (les épisodes qui concernent cette époque sont super réussis, avec Amy, l'amie qui l'entraîne, et l'équivalent magique de la piquerie), qui se fait laisser par Tara, et qui doit finalement affronter la mort de celle-ci.  Ce qui ne lui réussit ma foi pas très bien.  Xander est en plein dans les préparatifs du mariage, il doit composer avec sa famille (des monstres selon lui) et celle d'Anya (des démons... literally), les attentes... et n'y arrive manifestement pas, plantant Anya devant l'autel.  Cette dernière choisit de reprendre son ancien métier.  Tout. Va. Over. Bien.   Comme vous pouvez le constater.  La réaction de Giles face à tout ça vaut son pesant d'or d'ailleurs. 

 

buffy-6d.jpg

Saison très noire donc, car rien ne va.  Pourtant, certains épisodes viennent nous faire quand même sourire malgré le côté sombre qu'il y a toujours.  Celui où le Trio fait un concours pour savoir qui aura le plus de points à "emmerder le Slayer", leur nouveau petit jeu, m'a fait beaucoup rire.  Buffy et la main de momie, c'était plutôt hilarant.   De même, l'épisode où tous perdent la mémoire grâce à un sortilège raté de Willow est très drôle.  My god, Anya entourée de lapins, c'est quand même assez incroyable.  Très révélateur aussi des relations entre les personnages.  Il y a aussi le musical, épisode kulte pour moi, que j'ai vu et revu et qui malgré son côté sérieux (ces chansons et ces danses font quand même dire la vérité, toute la vérité) mais qui met un peu de lumière dans cette saison ma foi très difficile pour tous.    Et le Trio.  Bien entendu.

Buffy-6g.jpg

 

La saison 6, c'est aussi la saison où Buffy ne se sent vivante que lorsqu'elle est avec Spike, à qui elle ne fait pas confiance mais qui est amoureux d'elle.  Elle le désire, lui aussi, et leur relation, plus sexuelle qu'amoureuse (de son côté à elle, du moins), sera violente et secrète durant une bonne partie de la saison.  Buffy déteste ce qu'elle fait, elle se déteste dans cette relation, car elle sait qu'elle utilise Spike, qu'elle n'aime pas d'amour, même s'il y a quelque chose entre eux.  Ce qu'elle exprime assez clairement quand elle se sert du dit Spike comme punching bag alors qu'il essaie de l'empêcher de se dénoncer à la police quand elle croit avoir commis un meurtre.  Quant à Spike, il a énormément évolué depuis le début de la série.  Oui, il y a la puce dans son cerveau qui l'empêche d'être un gros vilain mais c'est plus que ça.  En effet, depuis que Buffy est de retour, il peut la frapper, lui faire mal.   Il est complètement torturé, souffre de se faire rejeter par Buffy et n'est jamais (en fait, jamais vraiment), jamais dupe.  Ce qui le rend encore plus tragique pour moi.   Il tente de comprendre ce qu'il est devenu et sent qu'il trahit sa nature "evil" en étant amoureux de Buffy.   C'est lorsqu'il y a ultime confrontation et qu'il tente de la violer qu'il prend la décision de quitter Sunnydale et entreprendre une quête, pour retrouver ce qu'il était avant. 

 

Buffy-6b.jpg

Impossible également de ne pas parler de l'épisode où Buffy souffre d'hallucinations et croit qu'elle est en fait en psychiatrie et que Sunnydale n'est qu'une invention de son cerveau malade.  On ne nous rassure jamais complètement d'ailleurs, mais Buffy choisit de rester là-bas, premier pas vers sa "guérison" et son acceptation de sa nouvelle condition.   L'épisode du non-mariage de Xander vaut également le coup (non mais ces robes... elles sont vraiment terribles... poor Willow and Tara) autant pour le côté tragique que pour le côté comique.

 

Buffy-6f.jpg

La finale, avec Willow en Dark Willow est très réussie.  Elle a un pouvoir incroyable, elle refuse de souffrir davantage et pour ça, elle se coupe de tout et devient vengeance.  Ses amis n'ont plus de prise sur elle et lorsqu'elle prend conscience de la souffrance du monde, elle décide de le détruire.   Dark Willow n'est que mépris pour ce qu'elle a été, pour ses amis.  Et c'est Xander, non pas par la force ou par la magie, mais plutôt par le pouvoir de l'amitié, des souvenirs et de l'amour, qui la ramène dans une scène qui me fait pleurer comme une madeleine.  Si on ajoute la scène où Buffy réalise qu'elle ne veut pas que le monde se termine et qu'elle assume complètement son choix de rester, pour apprendre le monde à Dawn, ça y est, les robinets sont ouverts.


Buffy-6e.jpg

 

Encore une fois, c'est bourré de références (à la culture geek surtout, grâce au Trio), très cohérent et l'humour est toujours présent malgré tout.  Il faut hein!

Partager cet article