Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Brooklyn - Colm Tóibín

6 Novembre 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

brooklyn.jpg

Pour la petite histoire, je l'ai sorti de ma pile par la faute de Sandrine et de son défi "L'Europe des écrivains", en rapport avec une nouvelle émission d'Arte.  Je ne crois pas pouvoir suivre tout le programme de lectures communes mais je me suis laissée tenter par celle-ci et j'ai drôlement bien fait car j'aurais pu passer à côté d'un très beau roman.

 

Brooklyn commence donc en Irlande, après la seconde guerre mondiale.  Eilis Lacey habite un petit village où les perspectives sont très limitées et un jour, elle se voit offrir l'opportunité de traverser l'océan, vers le nouveau monde, à Brooklyn où tout est possible.  C'est son histoire qui nous est racontée dans ce roman qui traite à la fois du passage à l'âge adulte et de l'expatriation, de façon poignante et réaliste.

 

Dans les quelques mois qui constituent ce roman, Eilis va grandir.  Pas le choix.  Elle se retrouve employée sur le plancher d'un magasin, pensionnaire d'une maison de chambres où elle n'a pas vraiment d'affinités avec les colocataires et elle croit même tomber amoureuse.  Tout ça en l'ayant décidé, mais sous l'inflluence de sa grande soeur Rose, qui a tout fait pour lui donner cette chance.  Ce n'est jamais larmoyant, jamais un grand pathos mais on ressent fortement ce sentiment d'être étranger, autant dans sa terre d'accueil que dans son pays d'origine.  Ces racines qui tardent à pousser, ces deux vies parallèles qui se créent, qui semblent une bulle de rêve dès qu'on la quitte.  Et ce flottement, cette absence d'ancrage (de même que les tentatives d'ancrages), on le ressent tout au long du roman.

 

De plus, passage à l'âge adulte, c'est la perte de l'insouciance, c'est faire face à ses choix, à ses décisions.  C'est assumer.  Même quand ça déchire.   Et à travers sa prose tranquille, Colm Tóibín rend terriblement vivante cette jeune Eilis, jeune fille normale sous tous rapports, calme extérieurement mais chez qui tout bouillonne en dedans.  Ses réflexions, ses regrets, ses peines... sa vie intérieure, quoi, nous est livrée de façon magistrale.  On vibre avec elle, on les ressent, ces sentiments, cette excitation, ces désespoirs.  Les personnages sont bien croqués, même s'ils n'ont rien de fantasque.  C'est une vie, une vraie, avec ce qu'elle comporte d'éléments réjouissants et de moments anti-climatiques.   Personne de parfait, juste des gens terriblement humains. 

 

Le tout sans compter une bien jolie visite d'un Brooklyn qui n'existe plus.  Un roman juste et beau.  J'ai vraiment aimé.  

 

Une belle découverte.  Je veux tout lire de l'auteur, maintenant!

Partager cet article