Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Breakfast at Darcy's - Ali McNamara

12 Juillet 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

breakfast-at-darcy-s.jpgJ'ai choisi ce roman dans ma pile car j'avais beaucoup aimé "From Notting Hill with love actually", du même auteur, qui vient d'être publié par Milady romance.   J'ai eu envie de retrouver cet humour qui m'avait bien plu.  Ok, mettons les cartes sur table, ça n'a pas vraiment fonctionné avec moi.  Pendant tout au moins les 6/7 du roman.  Du coup, oui, on peut parler de rendez-vous manqué. 

 

Pitchons, donc!

 

Darcy, fin vingtaine, Londonnienne, travaille dans un magazine féminin.  Son obsession?  Les vêtements de marque.  Quitte à loader sa carte de crédit.  Mais la pauvrette a eu une enfance difficile, vu qu'elle avait des gros-méchants-pas-beaux parents qui se disputaient.  Et je n'en sais pas plus.  Puis soudain, sa tante Molly décède.  Et la miss hérite de l'île de Tara (humpf... pour moi, Tara, c'est la maison de Scarlett ou (en poussant... j'ai mes priorités, quand même), la colline Irlandaise).   Mais il y a des conditions.  Elle doit y vivre pendant un an et y installer une communauté d'au moins 15 personnes.  Au milieu de nulle part. Rien de moins. 

 

Ceci aurait pu être génial.  L'idée me plaisait beaucoup.   Mais (yep, il y  a un "mais"), sérieusement, qu'est-ce que j'ai pu m'ennuyer!  C'est long, les dialogues manquent de piquant et l'humour que j'avais apprécié dans Notting Hill est saupoudré très, très discrètement.  Genre, le fond du pot.  Quand c'est VRAIMENT le temps d'en acheter un autre. 

 

Mon problème au départ?  Darcy.  Elle est insupportable.  Sa première priorité est l'apparence.  Sa seule priorité est l'apparence.   Et l'argent.   Sa première réaction quand elle apprend l'héritage... brrrrr!  Chers auteurs... nuancez, que diable!  Une fille un peu superficielle n'est pas QUE superficielle.  L'être un peu, ce n'est pas le Mal.  Pourquoi faire du tout d'une pièce?  Pour que l'évolution soit plus évidente?  Pour montrer que vraiment, elle était vilaine mais que le retour à la terre, à la nature et tout, c'est ça qui est bien?  J'ai l'impression qu'on ne prend pour une lectrice-pas-futée-futée... et ça, ça m'énerve.  Toujours.    Et ce manque de nuance apparaît aussi chez quelques personnages secondaires, que je ne  nommerai pas.  Était-ce obligatoire de mettre ça SI gros?  J'ajouterai à tout ça des problèmes qui se résolvent à l'aide d'idées de génie de la dame (qui, je le rappelle, n'y connaît rien à rien).   Bref, un bof. 

 

Pourtant, il y a des personnages secondaires qui sont bien croqués.  Niall, le notaire, Paddy, le jeune rebelle, Eamus, Roxi, la copine superficielle-mais-pas-que, l'homme qui garde l'île depuis toujours.  Par contre, Dermot l'homme à tout faire m'a perdue quand il a parlé de "silly nails".  Mes ongles ne sont pas ridicules, bon-e (ouais...  je sais... aucun rapport, techniquement, il ne s'agit pas de moi... mais quand même!).   J'ai aussi aimé les soirées décrites, l'atmosphère de l'île.  Ca donne le goût d'aller se balader en Irlande et de vivre à l'ancienne pendant un moment.  Pour ça, c'est réussi.  Bien entendu, c'est idyllique, tout le monde s'aime (ou presque) mais quand même.  Cette partie fait rêver.  De plus, l'auteur a cherché un peu sur les légendes celtiques (j'en aurais pris beaucoup plus) et a su utiliser le tout dans le roman.  J'aurais juste aimé qu'on ne me l'explique pas en détails vers la fin.  Juste la notice avec la légende en annexe aurait suffi.  Par ailleurs,  j'ai trouvé la fin très touchante.  Même que j'ai failli ajouter une étoile sur Goodreads en raison de mes yeux - presque - rouges. 

 

Bref, de bonnes idées, une jolie ambiance mais des longueurs, un manque d'humour et surtout, une absence de nuances dans les personnages et dans l'évolution de l'intrigue, qui donne au truc un côté un peu "moralisateur". Toutefois, soyons franche, il reçoit en général de très bons commentaires sur Goodreads.   

 

Mais savez-vous quoi?

J'ai quand même commandé "From Notting Hill to New York... actually".  Du même auteur.  Indécrottable je suis!

 

PS: Oui, le titre a un sens.  Par contre, la couverture n'en a pas vraiment.  Il n'y a nulle mention de neige, ni de réverbères sur l'île en Irlande.  Allez comprendre!   

 

 

Partager cet article