Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Blacksad - 4 - L'enfer, le silence - Díaz Canales/Guardino

24 Novembre 2013 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Bandes dessinées - mangas

Blacksad 4On dirait que pour chaque Read-A-Thon, je me garde un Blacksad pour les heures difficiles.  J'ai dit plusieurs fois que j'aimais beaucoup cette série et ce tome 4 ne fait pas exception.  Notre sexy-cat est à la Nouvelle-Orléans, où il est engagé par un producteur de disques jazz pour retrouver un pianiste génial mais mystérieusement disparu. 

 

Comme toujours, cette série se distingue par la variété et la complexité des plans utilisés.  Les angles sont originaux, on dirait que nous avons affaire à une caméra qui nous balade d'un côté à l'autre de la scène.  Les expressions des personnages (tous des animaux) sont terriblement crédibles mais ce  qui m'impressionne, ce sont surtout les arrière-plans et les décors qui fourmillent de détails et qui nous transportent dans une Nouvelle-Orléans qui n'est plus depuis un bon moment.    Les planches du Carnaval et de voodoo sont ma-gni-fi-ques (avec une petite séquence Où est Charlie) et on sent que l'auteur s'en est donné à coeur joie dans celles qui nous entraînent dans un délire narcotique. 

 

Nous sommes dans une atmosphère de roman noir, plutôt jazzy, qui nous plonge dans le monde de la musique.  Comme dans les autres tomes, il y a une exploration de problématiques sociales (que je ne révèlerai pas de peur de spoiler), la différence entre les classes sociales est palpable dans le dessin.  Un gros coup de coeur pour une séquence de poursuite dans des ruelles pauvres et sombres, pour se retrouver ensuite en plein Carnaval, avec tout ce que ça implique de frivolité et d'apparences.  Dans cette BD, on voit réellement ce qui se cache sous le clinquant des fêtes de la Nouvelle-Orléans. 

 

J'ai beaucoup aimé l'intrigue, qui est réelle et qui nous trimballe un peu partout, où les apparences ne disent pas tout, sur fond de blues et de jazz.  Les personnages sont touchants, il y a une touche d'humour de par le personnage de Week, le journaliste malodorant.  Bref, j'ai réellement accroché et j'espère fort fort fort un tome 5, où nous en apprendrons, j'espère, davantage sur Blacksad!

Partager cet article