Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Beautiful Creatures (16 lunes) - Kami Garcia / Margaret Stohl

15 Août 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature "Young Adult"

beautifulcreatures.jpgPrésentation de l'éditeur (de Hachette, en fait... trop paresseuse pour traduire ma 4e en VO!)

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

 

Commentaire

C'est l'éternelle ado et la midinette en moi qui va parler: il y a longtemps que je n'avais pas autant apprécié un roman de type "pouvoirs surnaturels" pour ados.  On s'entend qu'il respecte quand même plusieurs des codes du genre et que nous ne sommes pas face à une révolution littéraire mais les auteures sont rapidement parvenues à me faire croire à cet univers et à ces personnages. 

 

Comme j'ai découvert l'histoire petit à petit et que je pense que c'est la meilleure façon de découvrir ce livre, je vais tenter de ne pas trop en dire.  Nous nous retrouvons donc dans une petite ville très sudiste de Caroline où la guerre civile américaine n'est pas encore complètement avalée et où on a tendance à oublier que ce sont les nordistes qui ont gagné la guerre.  Gatlin est un petit village très coincé où rien ne se passe, où on fait chaque année revivre une bataille de la guerre de Sécession - où les rebelles ont eu le dessus, bien entendu - où la vieille garde a main mise sur toutes les institutions et où les étrangers ne sont pas nécessairement bien accueillis.  Tout le monde se connaît, tout le monde sait tout sur tout le monde et les secrets n'ont de secret que le nom.  Bref, une petite ville étouffante et Ethan, le narrateur, n'a qu'une seule hâte: s'en aller ailleurs.  Loin.  N'importe où.  Mais ailleurs. 

 

À la différence de plusieurs des romans du genre, le narrateur est un garçon.  Un garçon romantique et amoureux, certes mais quand même moins mièvre que plusieurs des narratrices typiques des romans du genre.  Ethan est dans l'équipe de basket, il a des amis, un meilleur copain même.  Il est déjà sorti avec une des cheerleaders et ne s'en sort plutôt pas mal sans être la coqueluche de l'école.  Ethan a perdu sa mère dans un accident quelques mois plus tôt et elle lui manque beaucoup.  Son père s'est quant à lui embarré dans son bureau et refuse d'en sortir.  C'est donc Amma, un peu manipulatrices de charmes à base d'os de poulets, qui s'en occupe et qui gère la maison.   Quand Ethan commence à faire de drôles de rêves impliquant une fille à l'odeur de citron et de romarin, et qu'il la rencontre soudain en chair et en os, son monde va soudain changer du tout au tout. 

 

Quand on regarde froidement, il y a bien quelques longueurs et répétitions mais l'atmosphère d'attente, de crainte et en même temps d'anticipation des fameuses "16 lunes" est bien établie et j'ai retenu mon souffle pour voir par quels chemins on nous ferait passer pour arriver à l'inévitable.   Bizarrement, le personnage que j'ai trouvé le moins bien étoffé est le narrateur, Ethan, qui prend des décisions importantes et qui doit apprendre à penser par lui-même et à choisir ce qui est important.  Son processus est intéressant mais j'ai nettement préféré le personnage de Lena et même les personnages secondaires comme Macon (il me fascine, celui-là) et Amma.   Et cette bibliothèque!  Et ce manoir!  Bref, une atmosphère un peu gothique qui me plaît toujours.  De plus, j'aime entendre parler du Sud pendant la guerre de Sécession (ça me rappelle ma jeunesse et Gone with the Wind) et même si l'histoire se passe de nos jours, on n'en est jamais loin tout de même.  On retrouve cet esprit de clocher mais aussi cette vision romancée de ce que le Sud a déjà été, du moins pour les "gentilles" dames qui se croient tout permis!

 

Une histoire d'amour, bien entendu, mais aussi une histoire de malédiction où on nous emmène dans des jardins oubliés d'une vieille plantation brûlée, où il y a des talismans, des visions... et où l'histoire semble se répéter!  Bref, il me tarde de lire la suite, qui sortira en octobre (en anglais). 

LireEnVoMini.jpg

Partager cet article