Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Azilis - 3- Le sortilège du vent - Valérie Guinot

5 Décembre 2010 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature jeunesse

Azilis-3.jpgcoup-de-coeur.gifPrésentation de l'éditeur

"Ils se serrèrent l'un contre l'autre, les mains jointes. 

Leurs pouls s'accordèrent presque immédiatement,

comme s'ils se retrouvaient

après une trop longue absence.

Quand le coeur de Myrddin battit au rythme du sien,

le bonheur envahit Azilis.

Ainsi qu'une peine immense, que traversaient

les éclairs d'une haine incandescente...

 

Commentaire

Pour une fois, je publie un billet de lecture très proche de la date où j'ai lu le dit livre parce que je suis tellement "high" que j'ai le goût d'en parler là, maintenant, tout de suite.  Sauf que bon, comme personne - ou presque - ne l'a lu, je risque de me parler toute seule mais c'est paaaas grave!!

 

Ce livre est un tome 3 (je vous ai déjà parlé du premier et du deuxième, d'ailleurs) qui clôt une série qui m'a définitivement accrochée et qui est l'un des gros coups de coeur que j'ai eus depuis longtemps.  La lecture de ce tome en particulier a été ma foi... épique (Bladelor, qui s'est tapé mes commentaires hystériques qui commençaient par "J'hyperventile" pourra en témoigner).   J'ai dévoré le début, en apnée, pour être complètement et totalement insultée à un moment donné.  Sérieusement, j'ai eu l'air d'un gros bébé lorsque j'ai lancé un "QUOI, NON!??!?!?!?!?! " - si, si, avec toute cette ponctuation, je le jure - et que j'ai reposé le livre en me croisant les bras pour mieux bouder.  J'ai limite tapé du pied. Je suis réconciliée pour finir car bon, il ne pouvait en être autrement (sincèrement, la fin me plaît, même si j'aurais pour ma part vu autre chose, plus tragique), et que je l'avais même vu venir (la même pourra encore témoigner) mais j'étais quand même sans voix.  Et vraiment fâchée!  J'en ai parlé toute la soirée à mes copines de danse qui n'en demandaient pas tant (surtout qu'elles n'avaient jamais entendu parler de la série de leur sainte vie et que mes élucubrations étaient tout sauf intelligibles). 

 

Ok, je sais, je raconte ma vie.  Mais je la raconte pour exprimer à quel point cette série est venue me chercher, à quel point j'étais dedans, à quel point les personnages étaient devenus vivants pour moi.  J'en ai rêvé, j'y pense depuis que j'ai refermé ce livre et ces 400 pages ont passé bien trop vite.  J'en aurais pris encore, j'aurais aimé vivre davantage d'aventures avec Azilis, Kian, Myrddin, Caius et Enid.  Il s'agit d'un roman jeunesse, écrit comme tel mais il y a un véritable souffle et surtout un mélange très habile de légendes (de plus en plus présentes) et de personnes qui auraient pu exister.  J'ai aimé voir s'ébaucher devant mes yeux cette histoire que tous connaissent, voir ce qui aurait pu être, comment ça aurait pu être transformé pour devenir ce que l'on connaît.  Parce que ce n'est pas "exactement" ça... ça n'a pas l'air plaqué là.  On s'imagine les murmures et les échos de cette histoire traverser les siècles et se modifier doucement.   Bref, j'aime.  Vraiment. 

 

Il est extrêmement difficile de parler de ce tome sans spoiler les précédents, ce que je ne veux absolument pas faire.  Je dirai seulement qu'Azilis est confrontée à sa dualité, qu'elle doit grandir très vite et que ses émotions, quelles qu'elles soient, sont exacerbées et magnifiées.  Azilis n'est pas ordinaire.  Elle aime avec passion, elle haït aussi.  À la recherche de son frère Ninian, elle est déchirée entre Myrddin le barde et Kian, son ami d'enfance, celui qu'elle a choisi pour compagnon.  Il m'a d'ailleurs un peu manqué dans ce tome, le beau ténébreux.  Quant à Myrddin, qui l'aide - avec ses propres motivations - il me fascine carrément.  Encore une fois, je suis à l'envers de tout le monde sur ce coup!  Caius, son frère, personnage qu'on apprend à aimer, est aussi très présent et il m'a souvent beaucoup touchée.  Ils font des erreurs, ils les paient... et soudain, trop vite, c'est fini. 

 

Et moi, je suis en deuil. Alors je vais retourner lire des bouts des tomes 1 et 2 parce que je suis absolument incapable de m'intéresser à quoi que ce soit d'autre!

 

Merci Bladelor pour la découverte et pour toutes les émotions!

Partager cet article