Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

... and other short Stories - Robert Louis Stevenson

14 Décembre 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

Jekyll et HydePrésentation de l'éditeur

En fait, ce sont des nouvelles qu'il y avait également dans mon édition de Dr Jekyll and Mr Hyde.  Du coup, pas vraiment de présentation de l'éditeur spécifique...

 

Commentaire

Ce recueil est en fait composé de 6 nouvelles, incluant la nouvelle titre, que je tenais à traiter dans un billet séparé.   Le présent billet porte donc sur les nouvelles suivantes:

- The body snatcher

- A lodging for the night

- Markheim

- Thrawn Janet

- The misaventures of John Nicholson

 

D'emblée, je répéterai encore que les nouvelles, ce n'est définitivement pas mon genre littéraire préféré.  Je réessaie toujours mais même si j'aime beaucoup certaines d'entre elles, il me manque toujours un petit quelque chose pour que je puisse vraiment me plonger dans l'histoire.  Ces nouvelles-ci me sont apparues assez inégales et vraiment différentes les unes des autres. 

 

J'avoue avoir préféré "Markheim" et "The body snatcher".  Dans Markheim, nous pénétrons les pensées d'un homme ayant commis un meurtre.  Sans être aussi élaboré que Crime et châtiment, on retrouve certains thèmes communs et j'ai beaucoup aimé suivre les pensées de cet homme vers la culpabilité.  On se sent emporté dans le flot de pensées, c'est angoissant à souhait et ma foi très bien écrit.  Dans "The body snatcher", Stevenson recrée à merveille l'atmosphère d'une auberge où nous est racontée une histoire.  Of course, on voit venir la fin, mais j'ai beaucoup aimé entrer dans cet univers universitaire où on devenait criminel "pour la science".  Ce thème me met toujours terriblement mal à l'aise, je ne sais trop pourquoi... mais ça ne m'a pas empêchée d'apprécier la nouvelle, au contraire. 

 

Si John Nicholson est une assez longue nouvelle ma foi plutôt comique (l'homme, on nous le dit d'emblée, est un idiot et a le don de se mettre les pieds dans les plats), j'ai moins accroché avec "A lodging for the night", qui met en vedette François Villon (défense de rire, j'ai mis plein de pages avant de comprendre qui était "Francis Villon") et Thrawn Janet.  J'ai tellement bataillé avec la lecture de l'écossais de l'époque que je me suis même demandé si j'y arriverais, en fait.  J'ai dû mettre une demi-éternité à déchiffrer le tout, je ne suis pas certaine d'avoir saisi toutes les subtilités et du coup, ça a un peu enlevé à mon plaisir de lecture.  Un peu beaucoup.  Mais disons que ça fait "typique"!

 

Je lirai sans doute d'autres nouvelles de Stevenson, parce que c'est Stevenson et que j'aime ses histoires un peu horribles autant que ses histoires plus grandioses ou pleines d'aventures. 

 

Mais malgré toutes les qualités de ces nouvelles... il reste que ce n'est pas mon genre préféré!

Partager cet article