Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Alice - De mères en fille #1 - Dominique Drouin

2 Mai 2014 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature québécoise

AliceJ'ai toujours été attirée par les sagas familiales.  Et par les pianos.  Du coup, le titre et la couverture de ce roman me l'ont rapidement fait choisir dans ma pile.  Pourtant, c'est un roman dont je vais avoir du mal à parler.  Je l'ai lu très vite, ça coule très bien... mais je ne sais trop quoi en dire.   J'ai bien aimé.  Sans être passionnée.  Sans plus.  Ouais, je sais... faudrait que j'élabore un peu hein! 

 

C'est donc un roman qui se lit un peu tout seul.  Il débute en France, alors que Jeanne  est sur le point d'accoucher.   Elle est fille-mère et le père n'est autre que son beau-frère, le mari de sa grande soeur adorée.  On est en 1890, vous pouvez vous imaginer que ça passe plutôt mal dans sa famille somme tout bourgeoise.   Par ailleurs, nous rencontrons aussi Claudio, fils d'immigrants italiens qui travaille comme maçon à l'opéra de Lille dans des conditions difficiles pour aider sa famille.  Puis, un jour, après des événements difficile, il chante et est repéré.  Il va donc choisir de vivre selon son coeur et devenir chanteur d'opéra.  Ce qui passe un peu mal dans sa famille.  

 

C'est l'histoire d'Alice, la fille illégitime de Jeanne qui nous est raconté.  C'est une petite fille étrange, qui a vécu déracinement par dessus déracinement.  Et, dans ces quelque 350 pages, c'est une bonne partie de sa vie que nous suivrons.  C'est donc rapide comme narration et j'avoue que j'en aurais pris un peu plus. Alice est une femme à la recherche d'elle-même, de ses origines.  Malgré tout, elle n'a rien d'une héroïne tragique et larmoyante.  Bien entendu, c'est une saga familiale en devenir.  On sent que la vie de cette femme va influencer d'autres vies de femmes.   Bref, un récit de vie bien construit, qui implique des choix, des déchirements, un déracinement.  

 

Tout au long de ma lecture, j'ai eu une impression très télévisuelle.  Des scènes, des coupures, des années qui passent.  Un peu comme un téléroman historique.  Ceux qui aiment ce genre apprécieront certainement cette série.  Pour ma part, j'ai bien aimé, un joli moment de distraction.  Je veux lire la suite, bien entendu.  Quand même, je n'ai pas envie de laisser ces personnages en plan!  

Partager cet article