Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

A hunger like no other (Morsure secrète) - Kresley Cole

25 Mars 2011 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Paranormal Romance

A-hunger-like-no-other.jpgPrésentation de l'éditeur (en partie et traduite à peu près par moi)

"Après avoir enduré des années de torture de la part d'une horde de vampires, Lachlain MacRieve, chef de clan des Lykae, est terriblement fâché de réaliser que sa promise, qu'il a entendu pendant un millénaire, est un vampire.  Ou partiellement.  Cette Emmaline, petite et éthérée,  mi-vampire, mi-valkyrie, commence à apaiser la furie qui brûle en dedans de lui. 

 

Ayant toujours été surprotégée, Emmaline Troy se décide finalement à partir pour découvrir la vérité à propos de ses parents morts - jusqu'à ce qu'un puissant Lykae la réclame comme sa promise et la force à l'accompagner dans son château ancestral écossais.  Là commencera un jeu de séduction..."

 

Commentaire

Entendons-nous tout de suite, je vais vous parler d'un genre de Harlequin.  Du moins, ce que je considère, moi, comme un Harlequin.   Je savais dans quoi je m'embarquais hein!  J'avais lu des extraits chez Pimpi et quand elle me l'a offert pour le Xmas Men Swap, j'ai éclaté de rire.  Donc, comme je suis en méga panne de lecture (et un peu déprimée, la faute à un pied qui refuse que je marche dessus, pour une raison que je ne comprends pas... on est dus pour une bonne discussion lui et moi mais bon... parler à un pied, bizarrement, c'est peu productif, comme procédure...) j'ai ouvert ce livre dans le but de me détendre et  - oui, bon, on ne va pas se conter de menteries - lire les scènes "hot" dont parlent tous les billets. 

 

Au final, je suis plus ou moins convaincue.  Ça commençait fort, pourtant.  À la page 3, le héros sauvage et brûlant (au sens littéral, hein), s'était déjà arraché une jambe pour sortir du cachot où il brûlait depuis 150 ans car il avait reniflé l'odeur de sa promise.  À la page 10, il avait déjà déchiré son chemisier et son soutien-gorge d'une griffe précise.  Page 12, il tente de lui prédire l'avenir: "I'll take you here on the grass on your hands and knees" (Je traduis et je contextualise pour les non-bilingues.  Faudrait pas manquer le moindre détail de cette information essentielle.  À quatre pattes.  Dans la pelouse.  Sous la pluie.").  Page 23, il est nu avec elle, "his cock pulsing",  sous la douche. 

 

Ok, ça va, je vais arrêter là le détail.  Je suis certaine que vous comprenez l'idée générale.  De toute façon, après, ce n'est plus nécessairement "drôle".  Il y a un Lykae fort, riche et puissant,  plein de rage en dedans de lui qui découvre que sa promise est ce qu'il déteste le plus au monde: un vampire.  Une pauvre petite chose qui a peur de son ombre et qui se retrouve embarquée dans une histoire qui la dépasse.    Si l'instinct de notre Mâle font qu'il passe les 100 premières pages à essayer de lui sauter dessus (de toute façon, ce n'est pas comme s'il avait le choix hein... c'est sa promise.  C'est ça, et c'est tout), le reste du schéma est plus classique avec notre "homme" qui commence à la Respecter pour ce qu'elle est (alors que bon, au départ, il n'est qu'une pauvre petite victime).  Bon, il y a aussi une histoire de méchants qui veulent faire une grosse révolte. 

 

Le problème, pour moi, avec ce roman, c'est que je n'ai pas été passionnée (l'histoire est existante mais ce n'est manifestement pas l'objet principal du roman), mais que ce n'est pas suffisament exagéré pour que sois morte de rire du début à la fin.  Je n'ai pas trouvé ça mal écrit, il y a des pointes d'humour, mais je n'ai pas accroché du tout aux personnages principaux, ce qui fait que je me suis ennuyée pendant toute la partie centrale du roman.  Je n'accroche pas non plus vraiment à cette histoire de Mate, que j'ai trouvée un peu facile et pas nécessairement exploité pour que je puisse y adhérer.  C'est bien beau, un amour éternel et un peu prédestiné.  Un peu.  J'aime que les héros aient quand même un petit mini peu le choix.  Là, pas.  Si la relation et les personnages évoluent - surtout Emma, en fait, ça, ça m'a plu - le départ forcé m'a dérangée.

 

Un point positif, par contre, les tantes d'Emmaline, Valkyries de leur état, sont hilarantes.  J'aurais bien aimé les voir davantage par contre.  Leurs répliques, les soirées pop corn, leur insouciance apparente.  J'ai adoré.   Et comme je sais que la suite des romans concernent certaines d'entre elles, j'ai presque été tentée de lire la suite.  Presque.

 

Une lecture que j'oublierai sans doute assez rapidement.  Mais je tiens à dire un gros merci à Pimpi qui avait aimé... et qui commence à avoir l'habitude de mes goûts parfois imprévisibles en ce qui concerne la romance bit litt! ;)  Un avis bof bof donc.  (Bof bof... là, je sais que tout le monde se pâme d'admiration devant la richesse de mon vocabulaire... c'est la faute à mon pied, voilà.  Tout est la faute à mon pied, aujourd'hui...)  

Partager cet article