Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Le vieux chagrin - Jacques Poulin

1 Septembre 2009 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature québécoise

Présentation de l'éditeur
"Sur les rives du Saint-Laurent, où il vit retiré en compagnie du chat "Vieux Chagrin", un écrivain épie jusqu'à l'obsession l'inaccessible silhouette d'une jeune femme dont le voilier est venu mouiller dans une anse du fleuve.  Un excemplaire des Mille et Une Nuits, abandonné dans une grotte proche, est la seule preuve tangible de l'existence de cette muse récalcitrante, à laquelle se substitue bientôt une enfant malheureuse venue trouver, auprès de l'écrivain, refuge et réconfort.  Tandis que l'oeuvre tant désirée s'élabore lentement, le narrateur se laisse prendre en otage par la confusion du réel jusqu'à y découvrir l'inspiration."

Commentaire
Je sais, je sais, ce n'est pas le bon livre!  Mais Pimpi pourra en témoigner, j'ai vraiment cherché "La tournée d'automne" dans environ 6 bouquineries et j'ai continué chez moi dans les 4 librairies sans pouvoir mettre la main dessus.  Et comme j'étais - pour faire changement - à la dernière minute, je n'avais pas le temps de commander.  Je sais, c'est honteux vu que je suis au Québec!!!! 

Je me suis donc rabattue sur "Le vieux chagrin" que j'avais dans ma pile à lire depuis un bon 4 ans, acheté dans une bouquinerie pour la modique somme de 1$ pour une raison inconnue vu que je n'avais pas du tout envie de le lire.  Allez savoir pourquoi, j'étais persuadée que ça ne me plairait pas du tout.  Je suis donc entrée dedans à reculons mais j'ai rapidement été imprégnée de cette atmosphère de solitude, de rêves, de chats errants, de personnes un peu errantes et d'âmes bleues.  On est sur le bord du fleuve, un peu en retrait, dans une petite bulle un peu hors du monde où les choses sont modelées par la brume du fleuve et la perception du personnage principal, Jim, le narrateur écrivain de son état.  Il vit seul depuis que sa femme est partie avec Superman, sans trop savoir vers quoi il s'en va et ce qui compte pour lui, à part écrire la plus belle histoire au monde.

C'est l'histoire d'une saison et demie, en fait.  Le livre s'ouvre sur avril, dans une vieille maison sur le bord du fleuve où Jim veut écrire une histoire.  Une histoire d'amour.  Et pour lui, l'amour prend la forme de Marika, une jeune femme inaccessible, aperçue au loin, sur la grève, vivant dans une caverne et se baladant dans un vieux voilier.  Mais les personnages n'en font qu'à leur tête et arrivent dans sa vie Bungalow et sa "maison des filles", refuge pour les femmes ainsi que la Petite, une adolescente écorchée vive qui prend racine dans la maison, tout doucement... 

C'est une très belle histoire où le temps s'écoule paisiblement.  Je me suis sentie comme lui avec ses personnages.  Pas trop loin, en observation.  J'ai trouvé que Poulin avait le don pour susciter des images dans ma tête.  De plus, on croise dans ces pages Hemingway et Gabrielle Roy, de même que Brassens ou Brel. J'ai beaucoup aimé!!!

Plaisir de lecture 8,5/10

Ce livre a été lu à la fois pour le Blogoclub de lecture de Sylire et Lisa et pour mon Objectif PAL vu qu'il était dans la dite pile depuis plus de 4 ans!!!  Je fais quand même des efforts!!!

Partager cet article