Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Oscar Wilde and the Candlelight Murders (Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles) - Gyles Brandreth

7 Septembre 2009 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature Europe (anglais)

Présentation de l'éditeur
"Août 1889.  Oscar Wilde, poète, auteur, grand esprit et raconteur, tombe sur le corps mutilé d'un jeune homme de 16 ans dans une pièce éclairée aux chandelles dans une petite rue de Westminster.  Aidé de son ami et auteur Arthur Conan Doyle, Wilde décide de résoudre le mystère du meurtre de Billy Wood."

Commentaire
Après avoir adoré "Le portrait de Dorian Gray", j'ai choisi dans ma pile ce livre très coloré, offert par Isil lors du Victorian Christmas Swap, parce qu'il y avait "Oscar Wilde" dans le titre et que j'avais le goût de prolonger un peu ma rencontre avec l'auteur.  Il s'agit ici d'un polar où Oscar Wilde s'improvise détective lorsqu'il découvre le corps de Billy Wood, jeune garçon d'une grande beauté que Wilde connaissait. 

J'ai lu quelque part que Wilde s'amusait à "essayer" des répliques de ses pièces auprès de ses amis avant de les inclure.   Quand on vient de lire "Le portrait de Dorian Gray", on réalise que l'auteur s'est servi de ce roman et nous retrouvons dans la bouche de Wilde de nombreuses idées émises par Lord Henry dans le roman.   Wilde y est représenté comme un personnage charismatique, haut en couleur, très brillant, qui passe d'un extrême à l'autre en quelques minutes et qui déborde d'esprit.  Le narrateur, Robert Sherard, apparaît fasciné par le personnage et à eux deux, ils forment un couple de détectives genre Sherlock Holmes et Watson où Wilde tire des conclusions ébouriffanteset où Sherard est toujours pris au dépourvu.  Ce personnage a également existé et a écrit plusieurs biographies de Wilde, qui fut son ami, tout comme Doyle l'a été.   On se retrouve dans des milieux assez louches où prostitution, homosexualité sont monnaie courante. 

J'ai bien aimé cette lecture mais l'aurais-je autant appréciée si ce n'avait été de l'omniprésence d'Oscar Wilde - qui prend vraiment toute la place, et de façon éclatante, à part de ça - et de ses aphorismes??  Probablement pas.  Parce que bon, si j'ai adorée la vision de Londre à la fin du 19e siècle, les habitudes et l'ambiance soooo british (j'ai réellement eu l'impression de me balader dans les quartiers de Londres, en "taxi" ou dans le métro beaucoup plus neuf que maintenant... ça aide quand on a un souvenir assez précis de l'endroit actuel), l'intrigue elle-même m'a plu sans me surprendre.  J'avais deviné très très vite la moitié de la solution et l'autre moitié a suivi assez rapidement et quand on se doute, c'est assez évident...  Mais je commence à avoir l'habitude!!! 

Mon seul bémol est une certaine structure répétitive, surtout au début du roman.  Wilde parle à un personnage, il fait une remarque impossible à deviner, le personnage s'exclame "mais comment avez-vous deviné?" et Wilde explique sa géniale déduction... La 10e fois, c'est moins impressionnant, disons!!!  Et un peu agaçant!  Mais par la suite, ce doit être plus rare parce que j'ai cessé de remarquer!

Bref, ça donne encore plus envie de lire une vraie biographie de Wilde!  Et j'aime énormément lire des romans dans cet anglais un peu pécieux, avec des expressions soooo british et sooooo vieillottes!!!  Je ne sais pas à quel point l'ambiance est réaliste mais ça a très bien fonctionné pour moi, je m'y sentais!  Merci encore Isil!!!

Plaisir de lecture: 8/10

Était dans ma pile depuis 8 mois, soit depuis décembre dernier!

Partager cet article