Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

The book of lost things - John Connolly

26 Septembre 2008 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Littérature américaine

Résumé
"Dans sa chambre du grenier, David, 12 ans, pleure la mort de sa mère, avec ses livres pour seuls compagnons.  Mais ces livres commencent soudain à chuchoter dans le noir.  En colère et seul, il se réfugie dans son imagination et réalise rapidement que réalité et fantaisie ont commencé à se mélanger.  Alors que sa famille s'écroule, David est violemment propulsé dans un monde qui est l'étrange reflet du sien - peuplé de héros et de monstres, et dirigé par un roi fatigué qui garde ses secrets dans un livre mystérieux : The book of lost things. "

Traduction très libre du quatrième de couverture

Commentaire
J'ai attrapé ce livre au hasard en librairie parce que le titre contenait le mot "book" et que j'aime bien les titres qui contiennent le mot "book".  En fait, je finis toujours par craquer pour les livres qui s'intitulent "Le livre de quelque chose"... il n'y a aucune raison mais c'est plus fort que moi!  Bref, j'ai acheté ça sans aucunement savoir qu'est-ce que c'était!  Mais ça, ça n'a rien d'anormal!

Ce qui a été moins normal, c'est que pendant les 70 premières pages, je n'étais même pas capable de lire dès que la noirceur tombait!  J'en ai fait des cauchemars et j'ai failli me recoucher avec des bouchons dans les oreilles pour être certaine de ne pas entendre si mes livres commençaient à me jaser ça (avez-vous déjà remarqué qu'on n'est au-cu-ne-ment rationnel à 3h du matin, au sortir d'un cauchemar?), ainsi qu'un bandeau sur les yeux au cas où je verrais un "Crooked man" qui m'attendrait!  Après cet aveu plutôt honteux, ne vous demandez pas pourquoi je ne lis pas de Stephen King!!! 

En fait, c'est que pendant la première partie du roman, je suis vraiment entrée dans l'univers de David qui perd sa maman à 12 ans, qui est complètement perdu et qui s'accroche à tout ce qu'il peut.  Sa réaction face à sa perte est bien décrite et je l'ai réellement ressentie.  Comme si ce n'était pas assez, il se voit rapidement affublé d'une belle-mère dont il ne veut pas et d'un nouveau petit frère très demandant.  Et dans la maison de Rose (la nouvelle belle-mère), il y a des vieux livres... plein de vieux livres, dans lesquels il se perd littéralement.  Et alors que David s'enfonce dans sa colère, sa jalousie, sa culpabilité et sa peine, tout bascule.  

Et à partir de là, David se retrouve dans un monde parallèle fait de contes de fées où David devra affronter ses démons.   J'ai eu un peu de mal au départ à entrer dans cet univers sanglant (parce que rien n'est amoindri ici... on oublie parfois à quel point certains contes de fées étaient terrifiants!) et teinté des perceptions de ce jeune de 12 ans.  En fait, cet aspect "non-censuré" m'a dérangée pendant un long moment, jusqu'à ce que je commence tranquillement à tracer des parallèles entre les contes et l'histoire du jeune héros et là, j'ai embarqué dans cette quête il rencontrera des hommes-loups,  un certain Childe Roland, une Bête, une Blanche-Neige... particulière ainsi que 7 nains portés sur le communisme (le livre placé à côté du leur dans les étagères leur ayant mis ces idées dans la tête).   Plusieurs contes de fée connus (ou leurs personnages) sont utilisés et revisités (Blanche-Neige, la belle et la bête, le petit chaperon rouge, Rumpelstiltskin, le belle au bois dormant ainsi qu'un poème de Robert Browning ) de façon intéressante pour nous offrir une histoire de passage à l'âge adulte un peu différente.    Je dois avouer qu'avant de saisir où l'auteur voulait nous emmener, j'ai cru avoir affaire à une - pâle - tentative de création d'un monde à la Jasper Fforde mais cette sensation s'est quand même rapidement atténuée. 

Fait intéressant, le livre offre un annexe d'une centaine de page qui contient tous les contes de fées dont il est question (souvent la version des frères Grimm) ainsi que l'origine du conte en question.  L'auteur offre aussi son interprétation de celui-ci en lien avec l'histoire de David.  Normalement, ce genre "d'explication" m'énerve un peu mais ça n'a pas été le cas ici et j'ai pu apprécier divers détails sur lesquels je n'avais pas nécessairement porté attention.   J'ai vraiment apprécié avoir les contes sous la main pour pouvoir bien saisir les allusions et comparer avec le monde de David. 

Bref, une belle lecture (j'ai adoré me replonger dans les vieux contes) si ce n'est que je me questionne encore à savoir si tant de trucs disons "hémoglobineux" étaient réellement nécessaires.  Ok, je sais, c'était pour respecter l'esprit des contes de fées mais tout de même...  il y a des trucs réellement horribles là-dedans (je pense à la chasseuse... brrrrrrrrr).  Je crois que les analogies auraient pu être aussi fortes en poussant un peu moins!  Mais ça, c'est la reine des peureuses qui le dit!!

8,5/10

Pour ceux que ça intéresse: le site du livre: http://www.thebookoflostthings.com/  .Les contes y sont, entre autres.  Mais il ne faut pas trop lire les réponses de l'auteur parce que si c'est le même texte que dans le bouquin, il en révèle quand même trop!

Partager cet article