Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Fantaisie en Fa mineur - Franz Schubert - Challenge classique ABC

8 Avril 2008 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Défi Musical Classique

Je sais, je sais, j'ai pris horriblement de retard dans ce challenge!  Je ne vois d'ailleurs pas comment je pourrai y arriver!  Mais je n'abandonne pas car ce fameux challenge m'a fait faire de belles découvertes, dont ce gros coup de coeur pour la Fantaisie en Fa mineur pour piano 4 mains de
Schubert. Je l'avais déjà entendue mais pas vraiment écoutée... 

Franz Schubert est né près de Vienne, en Autriche, ele 31 janvier 1797.  Il est le 12e d'une famille de 14 enfants et il est initié très tôt à la musique par son père et son frère aîné.  Élève d'Antonio Salieri, il commence très tôt à composer et son oeuvre comprend de la musique pour orchestre, pour piano, de la musique de chambres, des lieder (plus de 600), des opéras.  Il fut relativement peu reconnu de son vivant et plusieurs de ses compositions ne seront rendues publiques qu'après sa mort.   De son vivant, il vit de la musique est est logé dans différentes chambres mises à sa disposition par ses amis.  Les salons viennois organisent des "Schubertiades", soirées musicales autour de ses compositions. 

En 1928, Schubert décède à l'âge de 31 ans, des suites du typhus.

Fantaisie en Fa mineur D940 

Ce n'était pas l'oeuvre que j'avais choisie au départ mais je suis tombée en amour avec cette oeuvre pour piano 4 mains.  (Note: je sais, ce n'est pas la bonne pochette... mais elle y ressemble beaucoup et je suis trop paresseuse pour scanner la mienne!) Littéralement.  S'ouvrant sur un thème chantant mais sous lequel on sent gronder une passion, elle alterne les moments doux avec d'autres plus exaltés.  On se laisse emporter par la vague, on respire plus doucement quand les tempêtes se calment, pour bientôt repartir. 

Dans la version que j'ai écoutée, celle interprétée par le duo Crommelynck, j'ai particulièrement apprécié la complicité entre les différentes voix qui se répondent, toujours en harmonie par rapport au sentiment exprimé.  La mélodie apparaît réellement contruite sur les basses et j'adore la richesse sonore des pianos 4 mains. On sent parfois la douceur, parfois la passion, parfois l'urgence... on passe par énormément d'émotions différentes en moins de 20 minutes.  Et, à plusieurs reprises, ce premier thème, parfois en majeur, parfois en mineur, que je me représente bien malgré moi comme l'idéal à atteindre, qui ne nous apparaît que plus beau après chaque tempête.  Bref, j'adore. 

J'ai un peu peiné pour trouver une version que j'aime sur le net.  Vous pouvez écouter un extrait ici mais je n'y ai pas ressenti la même émotion que sur mon disque.  Dans l'autre version que j'ai trouvée, ça semble être un enfant qui joue la partie du haut, avec bien des sparages et du visuel... mais moi, ce n'est pas vraiment mon genre!  Quant les artistes en mettent trop, j'ai toujours l'impression que c'est "fake".  Mais comme je suis loin d'être une pro, ça reste mon humble avis!

Partager cet article