Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Poésie, Délices et Harmonie

27 Septembre 2008 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Chroniques d'une LCA

(Image trompeuse... le duo de musiciens de la soirée était constitué d'un pianiste et d'un contrebassiste qui nous ont régalés d'air jazzés pendant tout le souper... génial!)

Tout le monde sur la blogosphère semble assister à de prestigieux événement littéraires, être sollicité par les maisons d'édition ou encore être copain-copain avec des auteurs.   Bon... pas moi!   Alors pour une fois que j'assiste à un événement littéraire, je vais me faire plaisir et en parler un peu!  Premièrement pour avoir l'air "kulturée" et deuxièmement parce que j'ai passé une merveilleuse soirée!

En fait, la soirée "Poésie, Délices et Harmonie" est pour moi un rendez-vous annuel.   Ce souper a lieu dans le cadre du salon du livre de ma région (que je visiterai probablement demain ou dimanche) et nous fait à chaque fois passer un très, très agréable moment.  C'est tout simple, en fait.  L'organisatrice - qui est animatrice à la bibliothèque municipale de ma ville et qui accueille avec plaisir les "petits cretons" avec lesquels je travaille pour une "Heure du conte" bien spéciale - réunit dans l'ambiance chaleureuse de
l'auberge des Battures des auteurs, des musiciens ainsi qu'une centaine de personnes amateures de lettres (dont les auteurs Elizabeth Vonarburg, André Girard et Carol LeBel) autour d'un excellent repas.  Les auteurs peuvent, entre les services, lire des extraits de leurs oeuvres et nous allécher avec différents passages de leurs poésies ou romans.  Chaque fois, l''atmosphère a ce petit quelque chose de magique, la vue est magnifique et la nourriture est délicieuse. 

Cette année, nous avons pu entendre Jean-François Beauchemin (que j'ai déjà lu mais pas chroniqué), Patrick Drolet (que je ne connaissais pas) et Louise Portal (que j'ai déjà lue mais encore une fois pas chroniquée et qui est bien connue comme actrice au Québec).  L'un des textes de Beauchemin m'a mis les larmes aux yeux et il est impossible de ne pas être touchée par la lecture que fait Louise Portal de ses textes.  Les écrits de Patrick Drolet me rejoignent un peu moins mais je crois que ses textes sont de ceux que j'aimerais davantage lire qu'entendre, pour avoir le temps de réfléchir un peu.  

Bref, si je n'avais été complètement aphone (j'ai passé pour une personne sourde toute la soirée parce que je signe sans m'en rendre compte quand je ne suis pas immédiatement comprise), j'aurais pu prendre plaisir à discuter avec eux car ils se sont montrés très accessibles et généreux avec les gens.  Bon, les choses étant ce qu'elles sont (et ma voix ayant, semble-t-il, décidé de me déserter pour un plus long moment que d'habitude), j'ai dû me contenter de faire des sourires, de saluer et de répondre par des oui, des non!  J'ai dû avoir l'air bête comme mes pieds et donner l'impression d'être aussi intéressante qu'une branche de céleri (et ceux qui me connaissent savent que c'est l'insulte suprême, venant de moi!). 

Et comme on dirait que tout ce que j'ai de chance dans les tirages se manifeste lors de ces soirées, j'ai gagné un exemplaire du livre de Louise Portal intitulé "L'angélus de mon voisin sonne l'heure de l'amour".  Et comme je suis totalement bébé et que j'adoooore gagner des trucs, j'ai été ravie et ça a rajouté un petit quelque chose à ma soirée!  (D'ailleurs, je réalise que je n'ai pas parlé ici du livre d'André Girard que j'ai gagné l'an dernier et que j'ai beaucoup apprécié.  Honte à moi!). Une petite mention spéciale à Monsieur Coiffier, propriétaire de l'auberge, qui nous gratifie à chaque année de passages poétiques qu'il récite de mémoire.  Cette année, ce monsieur qui "sera centenaire dans 13 ans" - c'est lui qui le dit - nous a livré des passages de Cyrano de Bergerac (dont la tirade du nez), oeuvre que j'adore et que je n'ai pu qu'apprécier à nouveau!

Il n'y a pas à dire que je remettrai sans doute ça l'an prochain!

Réflexion anodine numéro 1 : Ma mère connaît définitivement tout le monde!  J'ai compté et au moins 14 personnes m'ont arrêtée pour me demander "Es-tu la fille de D...?"  Ce à quoi j'ai répondu par un beau sourire... et un hochement de tête!  Parfois, quand maman n'était pas trop loin, ils ont même eu droit à un geste de la main pour leur indiquer la position de la dite "D"!   Wow, quelle volubilité!!!  Quel esprit!!!  Ce qui m'emmène vers la réflexion anodine numéro 2...

Réflexion anodine numéro 2 : Je pense que je ressemble à ma mère!!!  C'est plutôt une bonne chose, en fait... si je pouvais avoir l'air de ce qu'elle a l'air à son âge, je serais plus que ravie!!!

Réflexion anodine numéro 3 : Pour les copains qui n'ont pas encore tenté l'expérience (et vous ne devez pas être nombreux), je vais vous donner tout de suite le résultat de la recherche qui a été menée par plusieurs d'entre vous: OUI, JE SUIS COMPLÈTEMENT INAUDIBLE QUAND J'ESSAIE DE PARLER DANS UN CELLULAIRE!!!  Inutile d'appeler '"juste pour voir"... ou pour rire de moi!!!  Vous pouvez par contre vous considérer à partir de maintenant comme totalement non-originaux et prévisibles... parce que j'avais prévu - et annoncé - cette avalanche de coups de fils (Caro[line] peut en être témoin) dès que j'ai perdu la voix!  L'expérience, sans doute!!!

Voir les commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>