Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mon coin lecture ... maintenant à moncoinlecture.com

Confessions of a Jane Austen addict - Laurie Viera Rigler

8 Septembre 2008 , Rédigé par Karine :) Publié dans #Dans le monde de Jane - de Will - de Charlie - etc...

Résumé
"Courtney Stone se remet difficilement de fiançailles rompues en se perdant dans les romans de Jane Austen.  Un matin, elle se réveille non pas dans sa chambre de Los Angeles, ni même dans son propre corps mais plutôt dans le lit d'une dame dans l'Angleterre de la Régence (Regency England... j'imagine qu'on doit traduire ça comme ça!).  Qui d'autre qu'une addict de Jane Austen pourrait concevoir un tel scénario!

Non seulement Courtney est prise dans le corps d'uen autre femme mais elle doit également faire semblant qu'elle est cette femme; même si elle ne sait rien d'elle, elle parvient à tromper tout son petit monde. Mais son Austen-mania ne l'a pas préparée à toutes les réalités de l'époque..."

Commentaire
J'ai attrapé ce livre dans un aéroport quelconque (je ne sais plus trop lequel... au Canada anglais, j'imagine... ou dans une escale) au cours de mes nombreux vols de l'été.  C'est simple, j'ai vu le mot "Jane Austen" et comme j'étais pressée, je n'ai pas vraiment pris la peine de me demander ce que c'était.  Ne me blâmez pas, je suis certaine que plusieurs d'entre vous auraient fait pareil!

Première déception en ouvrant le livre... l'héroïne, Courtney Stone, ne se retrouve pas dans un roman de Jane Austen.  Elle n'a servi de modèle pour aucune héroïne non plus.  Amère désillusion donc!  Elle ne fait que lire et relire les romans d'Austen et se retrouve à cette époque.  Et à partir de là, elle se retrouve à vivre dans ce monde où une femme ne peut aller se balader sans chaperon, où des regards trop appuyés peuvent ruiner une réputation, avec une mère pratiquement aussi désagéable que Mrs. Bennett.  De plus, elle ne sait plus trop que penser de Mr. Edgeworth, qui la courtise et contre qui Jane Mansfield (car la personne qu'elle est devenue s'appelait Jane Mansfield) avait vraisemblablement une dent.  Ni d'un certain serviteur d'ailleurs. Bref, elle doit tromper tout le monde, démêler tout ça, tout en se promenant à la campagne, à Bath et à Londres.  Un vrai pélerinage Jane Austen, quoi.  

L'idée d'une vision moderne dans un monde Austenien aurait pu être intéressante mais en fait, je n'ai pas accroché.   Je n'ai pas trouvé ça particulièrement drôle et le personnage de Courtney ne m'a pas particulièrement plu au départ et je me demandais bien comment elle avait pu en arriver là.  Je me le demande encore d'ailleurs.  Il y a, semble-t-il, un truc un peu psycho-pop et ésotérique dans tout ça que je ne suis pas certaine d'avoir bien saisi.  De plus, après une ou deux mentions de l'odeur des gens, du fait qu'ils ne se lavent pas souvent, de leurs dents, du manque d'hygiène etc. m'auraient largement suffi.  Je n'avais nullement besoin de rappels constants.  En fait, je crois que j'aurais nettement préféré garder ma vision idyllique du monde de Pride and Prejudice.  L'idée d'un "énorme truc" ("the largest p... I have ever seen in my life, Guinness Book of World Record Material") sortant du pantalon d'époque (oui, oui, le dit truc est décrit sortant de breeches ouvertes accompagnées de bas aux genoux) d'un monsieur en pleine soirée ne "fitte" tellement pas avec ce que je veux penser du monde de l'époque.  Ok, c'était peut-être le but du roman... MAIS JE VOULAIS PAS LE VOIR ÉCRIT NOIR SUR BLANC, BON!

En plus, la fin du roman m'a laissée perplexe.  D'abord, certains dénouements m'ont semblé bien faciles et ensuite, je n'étais pas certaine de comprendre quoi que ce soit.  En fait, je me suis aussitôt demandée si cette fin bizarre n'était pas pour introduire une suite... et bien oui!  La suite paraîtra l'an prochain et il s'agira de l'histoire de Jane prise dans le corps de Courtney au 21e siècle.  Déjà de savoir ça, ça me donne une meilleure idée de la petite morale (parce qu'en plus, il y a beaucoup de petites morales pas très bien déguisées dans tout ça). 

Bon, j'ai l'air négative?  Peut-être.  En fait, j'en veux surtout au roman de ne pas se passer dans un livre d'Austen!  La lecture n'était pas désagréable en soi, je me suis pas réellement ennuyée même si je ne me suis pas attachée aux personnages, j'ai apprécié les scènes de bal où les regards deviennent très sensuels, on retrouve plein de références aux bouquins d'Austen (qui auraient pu être davantage suggérées qu'explicitées, selon moi.  Toute la différence avec le livre dont je vous parlais hier) et je voulais savoir comment ça allait se terminer.  Et voilà qu'il me manque une partie du dénouement!  Grrr!  Alors devinez-quoi?  Imaginez-vous que je finirai certainement par lire la suite du roman en question... ne serait-ce que pour ne pas avoir perdu mon temps à lire celui-ci et à ne pas tout savoir ce que je voulais savoir!!!

Disons que je préfère "Lost in Austen"!!!

5,5/10
Voir les commentaires
<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 > >>